Les Produits Laitiers, l’Herbe et le Foin

Voici les différents produits que nous  réalisons à la ferme, à base du lait de nos vaches nourries exclusivement d’herbe, de foin, et d’un complément de céréales de la ferme aplaties.


Nos produits laitiers bio :

  • Beurre
  • Lait battu, lait cru et lait pasteurisé
  • Fromage frais nature ou affiné
  • Yaourt nature ou aux fruits
  • Fromage à croûte fleurie « Compagnon Blanc »
  • Fromage type camembert « Le Pâturin des Prés »
  • NOUVEAU : Fromage à pâte dure « Sainfoin » !
  • Mascarpone : 220 mL ou 500 mL

Vous trouverez aussi :

  • Fromage « Le Rosière » de Béclers (pâte demi-dure)
  • Fromage de chèvre bio « Cabriole » de la Ferme de la Croix de la Grise à Havinnes
  • Fromage de la chèvrerie de Thimougies
  • Fromage de la « Chèvre rit du clocher »

Dans un souci de respect de l’environnement, nous avons privilégié les emballages en verre qui seront consignés.
Merci de nous les retourner propres et sans couvercles. Nous nous chargeons de la désinfection obligatoire avant réemploi.

Détail des produits bio et des tarifs 2021 :

  • Beurre – 250 g : 3.20 €
  • Beurre – 500 g : 5.60 €
  • Crème fraîche : 1.50 € / 220 ml
  • Mascarpone : 2.50 € / 220 ml
  • Fromage à pâte dure “Sainfoin” : 18 € / kg
  • Fromage frais : 1.90 € / 200 g
  • Fromage frais ail fines herbes : 1.90 € / 150 g
  • Fromage frais affiné au sel cendré : 2.50 €
  • Faisselle à la ciboulette : 2.50 €
  • Lait battu : 1.20 € / L
  • Lait cru : 1.10 € / L
  • Lait pasteurisé : 1.60 € / L
  • Yaourt nature : 1.65 € / 500 g
  • Yaourt aux fruits : 1,95 € / 500 g
  • Petit yaourt nature : 0.80 €
  • Petit yaourt aux fruits : 0.90 €
  • Compagnon blanc (à croûte fleurie) : 4 €
  • Pâturin des prés  (type camembert) : 5.50 €
  • Pâte à tartiner au chocolat bio : 4.30€

Origine du lait

L’alimentation de notre bétail laitier se fait en autonomie fourragère.  La ration basée sur l’herbe et le foin contribue à la qualité gustative des différents produits et favorise la santé animale.


Nous souhaitons ainsi éviter les importations massives d’aliments pour bétail (tel le soja) dont la culture et l’exploitation se font au détriment des paysans locaux et de l’environnement.